Savoir reconnaître la soie véritable

Le marché actuel de la soie est très divers, avec des écarts de prix importants. On y trouve de tout. Comment  faire pour distinguer la soie véritable ?

La soie est appréciée par beaucoup de monde pour ses vertus et sa valeur. Mais est-ce qu’on la connaît vraiment ? Quel sont les différents types de soie ? Comment la soie est-elle fabriquée ?

On se perd souvent dans les termes liés à la soie. Par exemple nombre d’entre nous confondent le satin et la soie. Dans cet article, je vais vous éclairer et distinguer le vrai du faux. Après ça, sans prétendre être devenu un expert de textile, vous aurez une connaissance générale de la soie. Qu’attendez-vous ? C’est parti !

Apprendre à connaître la soie 

La soie est appréciée par beaucoup de monde pour ses vertus et sa valeur.

Mais est-ce qu’on la connaît vraiment ? Quels sont les différents types de soie ? Comment la soie est-elle fabriquée ?

On se perd souvent dans les termes liés à la soie. Par exemple nombre d’entre nous confondent le satin et la soie. Dans cet article, je vais vous éclairer et distinguer le vrai du faux. Après ça, sans prétendre être devenu un expert de textile, vous aurez une connaissance générale de la soie. Qu’attendez-vous ? C’est parti !

La soie naturelle

La soie naturelle, est souvent considérée comme la  reine des fibres dans le domaine de textile, car elle est réputée être proche de la peau.

Il existe principalement deux types de soie, la soie de mûrier et la soie Tussah (également considérée comme la soie sauvage). A la vue du nom, on comprend bien que la différence provient du régime alimentaire du ver à soie. Mais pas que ça ! 

KPw2Mq03setbNwi4_pTLxVmVKRMRO56Dh38d6INL

La fibre de soie de mûrier est plus fine et longue, sa couleur naturelle est plus proche du blanc. Au toucher, la soie de mûrier est plus lisse et souple, très adaptée à la fabrication de textile d’habillement.

En revanche, celle de la soie Tussah est plus robuste et sa couleur est plutôt marron. Elle est moins fragile et surtout garde mieux la chaleur, donc très adaptée à des produits tels que les couettes en soie

D’où vient la soie ?

Si vous aimez ce tissu luxueux, sachez que c’est grâce aux vers à soie qui sont à l’origine de cette matière première fabuleuse. Les vers à soie passent la première phase de leur vie à se nourrir d’une grande quantité de feuilles de mûrier, puis fabriquent leur cocon en rejetant une substance liquide riche en acides aminés qui se solidifie au contact de l’air par un réflexe de protection. Les vers à soie passent ensuite la phase de métamorphose tranquillement dans leur cocon avant de le quitter. 

Maintenant nous pouvons passer aux choses sérieuses. Chaque cocon est en réalité constitué par un fil continu de fibre de soie. On compte en général 30 cocons pour fabriquer un fil pour le tissage.  La soie naturelle est donc avant tout un produit rare.



Nos produits en soie naturelle




Les Différentes variétés de tissu en soie

A partir du fil de soie obtenu de la façon qui vient d’être évoquée, on travaille de façons différentes. La méthode de tissage définit notamment l’aspect visuel du tissu.

Dans cet article, je vais vous présenter les tissus en soie les plus courants. Après avoir découvert les tissus existants, je vais vous révéler comment mesurez vous-même la qualité de la soie. Je vais vous révéler les astuces pour notamment différencier soie naturelle et soie synthétique !


Le Satin de soie 

Le satin de soie est une variété traditionnelle de la soie, réputé figurer parmi les tissus les plus nobles. Le satin de soie se distingue par l’éclat nacré naturel du tissu. Il faut aussi savoir que le satin de soie bénéficie d’un tissage intense des fils de soie. Il n’est pas transparent mais se révèle très doux au toucher.

Le satin de soie est très apprécié pour la fabrication de foulards, chemises ou robes. Associer un foulard en satin de soie à  sa tenue vestimentaire, avec des bijoux ou encore à un sac, est une valeur sûre pour une élégance irréprochable.

Voici un aperçu du satin de soie :

jeoTZbkV32OetvyliaFArSwau6znAXlIliPTeJ7v 

Voir ce produit


Pour plus de précision, je pense qu’il est nécessaire de clarifier un peu ce que signifie le mot « satin », car beaucoup d’entre nous confondent « Satin » et « Satin de soie ».

En effet, le satin, ou charmeuse, représente un type de tissu issu d’une technique de tissage particulière qui lui donne son aspect éclatant. Le satin se caractérise aussi par son aspect satiné. En revanche, le mot satin ne précise pas la matière de la fibre utilisée pour la fabrication du tissu. Donc le satin peut être issu d’une matière naturelle comme la soie ou bien synthétique comme le polyester ou la viscose. 

Bien que difficilement reconnaissable de prime abord, on verra un peu en dessous quelles sont les caractéristiques qui différencient le satin de soie naturel par rapport au synthétique.


Le Chiffon de soie

Le chiffon de soie, également appelé mousseline de soie est devenu à la mode en Europe depuis 18ème siècle. C’est une étoffe transparente, très légère et aérienne, un peu comme un voile. A l’aide d’une loupe, on peut facilement distinguer la trame du tissage qui apparaît comme une grille laissant traverser la lumière. Le chiffon de soie est doté d’un reflet velouté grâce à la nature du fil de soie qui le compose.

Voici un aperçu de chiffon de soie :

968ZCU7uBdaNIIMovshL_OKPI42icq6E_rctsdiF

Voir le  produit


Par le même principe, « Chiffon » est le nom d’un type de tissu lié à son aspect et sa technique de tissage. L’étoffe chiffon donc peut être aussi reproduite de façon synthétique. 


Le Crêpe de Chine

Comme son nom l’indique, le crêpe de Chine n’est pas un tissu lisse. On peut facilement le reconnaître par sa texture inégale. C’est un tissu à la fois doux et respirant, facile à coudre. 

Il est donc très adapté pour la confection de chemisiers ou de robes.

Voici un aperçu du crêpe de soie :

ffKIJp-GcX1EuaJvehtYmHyya9vM_dS5Q50w9qd1

La Georgette de soie

La Georgette est un tissu transparent avec les grains fins sur sa texture. Elle ressemble beaucoup au chiffon de soie. A l’origine la Georgette était seulement en pure matière de soie, mais le développement de l’industrie textile a favorisé son imitation en matière synthétique. L’avantage de la Georgette est que c’est une matière légère mais qui possède un bon tombant. 

Il existe aussi différentes variétés au sein de Georgette en fonction de l’épaisseur et de la densité des fils de soie utilisés lors du tissage.

Voici un aperçu de Georgette en soie :

1u8j07hiq8Ro9zvqrZyBCdOWDTmoArbUfhL9e3yy

Le Twill de soie

Le twill de soie est une variété de soie qui se distingue par ses trames obliques sur le tissu. C’est une matière souple et facile à modeler, très appréciée dans la confection de luxe. Par sa méthode propre de tissage, le twill de soie rend les couleurs plus mattes, ce qui la différentie également du satin de soie.

Voici un aperçu du twill de soie :

iX0s9tkFcotGlbpm9DwpT8VQ11FVcDH0_Ozpg1Z8

Voir le produit


La Soie PAJ

Habituellement sélectionnée dans l’art du batik, la soie Paj est une pure soie légère et semi-transparente. Son style se situe entre le satin et le chiffon de soie. A la fois douce et aérienne comme le chiffon de soie, et dotée d’une jolie brillance nacrée proche du satin, elle est devenue très tendance.

Voici un aperçu de la soie PAJ :

3bSZh8068bqF2Pg3YlFHEjo79tRkme6xe7uxpsX7

L’Organza 

L’organza est un type de tissu qui prend l’aspect d’un voile transparent et d’une armure soutenue. On le retrouve souvent dans des robes de mariée ou de soirées, mais souvent en décoration car il est préférable d’avoir une doublure à l’intérieur. L’organza existe aussi en synthétique qui se révèle beaucoup moins fragile que l’organza de soie, expliquant son usage plus fréquent.

Voici un aperçu de l’organza de soie :

GnCA65GsnVkqJufmB2d3J20IZyRNj9lRzsAAoztZ


La Soie Habotai 

La Soie habotai est un tissu fin et lisse issu d’un tissage hautement densifié, et n’est donc pas transparent. Comparé au satin de soie, sa brillance est plus terne, mais en revanche les deux faces recto et verso sont quasiment identiques. La soie habotai est plutôt multifonction. Elle peut être utilisée dans la fabrication de doublure pour manteauxliterierideauxfoulards, etc.

Voici un aperçu de la soie Habotai :

BJD5wfqi09do3VMb7kYoinuv9GYWoDRq66-l26el


Le Taffetas

Le Taffetas est une étoffe issue d’un tissage serré, avec belle brillance et un grand tenu. Le taffetas peut être en soie, en nylon ou autres matières synthétiques ou bien un mélange des deux. C’est un tissu très apprécié pour la confection de robe de cérémonie, de tenues de spectacle, etc. 

Voici un aperçu du Taffetas :

BUAs5VdeJyZtqzwjmeVC1pOc5vjewoNQ1AQovpdd

Au-delà de la pure soie, il existe des assemblages de tissus mixtes, comme soie et coton, soie et laine, soie et lin, etc. Le but est de conjuguer les atouts de la soie avec les caractéristiques des autres matières.  Sans rentrer dans les détails, ce qu’il faut retenir en résumé, c’est que la soie est une fibre naturelle, une véritable matière première. A partir de cette fibre, on peut fabriquer des tissus d’aspects très variés selon nos besoins pratiques et esthétiques.



Comment se mesure la qualité du tissu en soie

Vous êtes nombreux à vous poser la question : comment mesurer la qualité de la soie ?

La soie se mesure en mommes (mm).  Ce n’est pas simplement une mesure d’épaisseur, mais plutôt un rapport entre le poids et la surface. 1mm = 4, 3056 g/m2

On peut trouver de la soie de 4mm à 30mm. Plus le chiffre est grand, plus le tissu est lourd, et son prix augmente en général en fonction de son poids.  Pour autant, une valeur élevée en mommes n’est pas toujours appropriée. Ainsi, par exemple, le Chiffon de soie ou la soie PAJ ne dépassent pas de 8mm pour garantir leur légèreté et leur transparence. 

En général, pour les foulards en soie6 à 16mm peuvent convenir. Les valeurs qui égalent ou dépassent 19mm concernent davantage la confection de chemisiers, de pyjamas ou de literie en soie. Les draps en soie, nécessitent une valeur très élevée en mommes pour assurer une bonne solidité.

Si vous m’avez suivi jusqu’à ici, vous connaissez déjà par mal de choses sur la soie naturelle. Comme nous avons abordé le sujet de la soie synthétique dans la partie précédente, je crois qu’il est important de la présenter un quelques mots.

La soie artificielle et soie synthétique

La soie naturelle a longtemps été un produit de luxe car l’élevage des vers à soie a besoin de beaucoup de matière naturelle donc la production est relativement faible. Pour la rendre plus accessible, à la fin du 19ème siècle en Europe, on a inventé la soie artificielle sous le nom de viscose, produit relativement confortable, économique et facile à teindre. Avec la technologie d’aujourd’hui, on peut aussi fabriquer de la soie entièrement en matière synthétique.  D’où la question qui vient tout de suite à l’esprit :

Comment différencier la soie naturelle et la soie artificielle ?

Avant tout, commençons à connaitre quelques propriétés de la soie naturelle :

  • La soie naturelle possède un bon niveau de perméabilité et absorbe bien la transpiration. Elle est donc efficace pour éviter l’irritation cutanée et les démangeaisons.

  • Comme la fibre de soie contient une vingtaine d’acides aminés que le corps humain assimile, porter la soie nourrit la peau naturellement.

  • La fibre de soie est naturellement anti-ultraviolet et difficilement inflammable.

  • La soie naturelle résiste mieux aux acides qu’aux soudes.

Dans l’absolu, la façon la plus efficace pour tester la soie c’est par le feu. La soie naturelle résiste un peu au feu. Quand on brûle de la vraie soie,  aucune flamme n’est visible. On sent une odeur similaire à celle des cheveux brûlés. Les résidus se présentent sous la forme de boules minuscules que l’on peut écraser facilement en poudre. Par contre si l’on brûle de la soie synthétique, une flamme apparaît, accompagnée d’une odeur de plastique brûlé avec des résidus durcis.

Une autre méthode : normalement la fibre de soie artificielle comme la viscose, quand elle est mouillée, est facile à casser, contrairement à la soie naturelle.

Bien sûr il est préférable de réaliser ces expériences en laboratoire, plutôt qu’une pièce en soie neuve prélevée dans votre garde-robe !

Visuellement, la soie naturelle possède un reflet lumineux mais sa brillance est plus douce que la soie artificielle ou synthétique. De plus, la soie synthétique peut paraître encore plus lisse que la soie naturelle. Pour confirmer le verdict de votre oeil, vous pouvez palper la soie.

En manipulant un tissu de soie, des froissures apparaissent alors que la soie synthétique est beaucoup plus rigide. La soie véritable est très souple et douce au contact. Un petit test à réaliser : serrer bien le tissu dans la main et le relâcher. La soie naturelle ne laisse quasiment pas de trace de pli contrairement à la soie artificielle.

Une astuce toutefois très efficace : si l’on froisse le tissu sec avec la main et que l’on s’approche au plus près, on peut distinguer le son d’un léger froissement s’il s’agit de soie naturelle, contrairement au tissu synthétique qui ne produira aucun son. En effet, la fibre de soie véritable est dotée d’une couche de séricine naturelle qui la protège du frottement.  Quand on frotte la soie il n’y a pas d’électricité statique contrairement à la matière synthétique. 

Après ces quelques explications, j’espère que la soie n’a plus de secret pour vous, et que vous serez plus confiant et plus à l’aise lors de l’achat de votre prochain achat de foulard en soie.

A très bientôt, ici, pour évoquer d’autres sujets !

Nos produits en soie naturelle